• Conseil communal 21.04.08 Plan logement

    Un conseil marqué par l’annonce de la mise en place du plan logement d’Etterbeek –que l’on jugera à ses fruits- et par la création d’une AIS (Agence immobilière sociale) qui devrait être subventionnée par la Région de Bruxelles-Capitale.

    Le  point central du plan logement est l’ouverture d’un « guichet logement » à la maison communale où toutes les informations sur une question  touchant au logement pourront être obtenues.

    La commune n’est pas seulement actionnaire de deux sociétés de logements  sociaux (soumis à des règles strictes d’attribution) ; le CPAS peut donner un coup de pouce pour une garantie locative ; pour des cas urgents et pour une courte durée, la maison de transit doit être rouverte ; la Régie foncière communale gère une série de bâtiments destinés à des revenus moyens. La qualité du logement passe aussi par la lutte contre les chancres et les taudis, les maisons vides, l’information sur les droits et devoirs, sur les primes…  

    Nouvelle venue : l’AIS,asbl . Elle  devra gérer les logements confiés par des propriétaires qui recevront un loyer un peu inférieur à celui du marché mais garanti et sans vide locatif.

    Un budget de 100.000 € permettra la première année de fonctionnement de l’agence sur fonds communaux. Des subsides sont attendus de la Région.

    Une « Table ronde »  réunira  trois fois par an tous les partenaires  (associations, commune, CPAS…) pour promouvoir des actions coordonnées et échanger informations et bonnes pratiques.

    La volonté  est là. Unamime.

  • ARBRES DE L'AVENUE DE TERVUEREN : noisetier de Byzance riquiqui?

    La démocratie s'use quand on ne s'en sert pas... L'enquête publique se termine le 18 avril.Voici la lettre que j'adresse ce jour au Collège des Bourgmestres et Echevins d'Etterbeek:

    Monsieur le Bourgmestre,

    Mesdames, Messieurs les Echevins
     

    Dans le cadre de l’enquête publique relative au projet d’abattage et de replantation d’arbres avenue de Tervueren, je manifeste mon opposition au projet tel qu’il est présenté et demande à être entendue par la commission de concertation. Si je ne pouvais être disponible aux jours et heures fixés, je vous prie de transmettre cette lettre aux membres de la Commission et de la joindre au dossier.

    En effet, le projet ne présente aucun caractère d’ensemble ni de lien avec l’histoire de l’avenue alors que le Plan régional d’affection du sol (PRAS) situe l’avenue de Tervueren en Zone d’intérêt culturel historique, esthétique ou d’embellissement (ZICHEE) et la  considère comme un espace structurant. 

    Au vu de l’expérience de la rue Léon Lepage à Bruxelles ville, l’espèce proposée pour remplacer les marronniers, à savoir le noisetier de Byzance n’est pas adaptée à l’avenue de Tervueren qui mérite des arbres de plus grande ampleur.

    L’espace prévu entre chaque nouveau sujet est beaucoup trop grand.

    Voulez-vous transmettre publiquement l’avis qui a été demandé à la Commission Royale des Monuments et des Sites en raison de la zone de protection de deux monuments  classés avenue de Tervueren ?

    Je vous demande d’avoir la sagesse de tenir compte de cet avis.

    Le dossier mentionne le remplacement de l’éclairage sur la partie etterbeekoise de l’avenue mais ne fournit aucun plan, ni de la situation existante , ni de la situation projetée. La porte de Tervueren est actuellement une forêt de poteaux (éclairage, STIB, poteaux de signalisation…). Quels sont les détails du projet ? Peut-on envisager une rationalisation, voire certains poteaux  affectés à plusieurs tâches afin d’en diminuer le nombre. 

    L’affichage culturel est actuellement autorisé sur les poteaux de l’avenue de Tervueren. Qu’en est-il  sur des poteaux  de type Léopold II ?

    Enfin, il est faux d’arguer d’un accord de la population d’Etterbeek en fonction de la réunion informelle du 6 novembre 2007 vu le nombre restreint de personnes présentes et la faible publicité de cette réunion pendant laquelle le choix de l’espèce de remplacement n’a d’ailleurs pas été annoncé.  

    En vous remerciant de l’attention que vous porterez à la présente, je vous prie de recevoir, Monsieur le Bourgmestre, Mesdames, Messieurs les Echevins,l'assurance...