• Conseil communal 19.05.2008: Bonnes nouvelles pour la Maison Cauchie, la Bibliothèque Notre-Dame et les animaux.

    Conseil communal varié duquel on peut retenir  trois bonnes nouvelles :

    - Un coup de pouce de 2.500 € à l’asbl Maison Cauchie, 8 rue des Francs, gérée par l’infatigable famille Dessicy. Elle  a sauvé le bâtiment aujourd’hui classé  et fleuron du patrimoine architectural  Art nouveau  sur le territoire de la commune d’Etterbeek.

    - Après la Bibliothèque Hergé (av. dela Chasse ) et la Bibliothèque flamande (av. d’Auderghem),le site internet de la bibliothèque Notre-Dame (rue de Pervyse) sera hébergé  d’ici un mois au plus par le réseau irisnet. Adresse :    http///www.bibnotredame.irisnet .be

    - Suite à mon interpellation, le Collège va proposer une modification du règlement de police  pour interdire la vente d’animaux sur le domaine public. Pour le moment en effet, il est seulement interdit de vendre des chiens et des chats en vertu de la loi fédérale sur le bien-être animal. 

     

  • AV. de Tervueren: le noisetier semble abandonné

    La réunion publique de concertation sur la demande d’abattage des marronniers de l’avenue de Tervueren a connu un grand succès de foule et des arguments convaincants ont été développés repris par plusieurs journaux.

    Il est heureux qu’une procédure – unique au monde - qui permet à chacun de donner son avis sur un dossier relatif à l’urbanisme à Bruxelles fonctionne bien. J’ai simplement joué mon rôle de conseillère communale en attirant via interpellation, lettre et distribution d'"urbi et fourbi" l’attention des riverains et des autorités communales sur cet important dossier.

    L’avis de la Commission royale des Monuments et des Sites est maintenant connu : défavorable au noisetier, plus favorable au platane mais surtout pour une vision globale de l’aménagement de l’avenue de Tervueren.

    La Commission de concertation n’a pas encore rendu son avis et se réunira à nouveau le 18 juin. Le temps pour la commune  de consulter des experts et de proposer un arbre qui a fait ses preuves.

    On ne sait pas encore si cette réunion sera publique.

    Des questions demeurent : quel intervalle prévoir  entre les arbres ? Les arbres, mêmes jeunes , doivent donner un aspect de rideau.  Le budget suffisant est-il prévu? Le calendrier des opérations permet –il de garantir que la plantation  suivra rapidement l‘abattage ?

    Rappelons que c’est la Région de Bruxelles-Capitale qui prendra la décision finale.