• Conseil communal 23.06.08 à suivre...

    L'ordre du jour de ce Conseil communal offre des points qu'il sera intéressant de suivre à l'avenir.

    Dans l'ordre de présentation, ce qui n'est pas un ordre d'importance !

    - Le cahier des charges pour le remise en concession du KIOSQUE A FLEURS au bas de la rue des Tongres. Un endroit minuscule, battu des vents et dans lequel il pleut. La concession est proposée pour 5000 € par an pendant 5 ans.  

    Pour ce prix là, la commune devrait au moins offrir un abri en bon état !

    Affaire à suivre.  

     

    - Présentation du schéma directeur pour le réaménagement du site "LES JARDINS DE LA CHASSE" . La Commune souhaite en effet quitter la maison communale ( peu pratique et véritable goufre énergétique) et s'installer sur le terrain libéré par l'ancien hôpital d'Etterbeek près de la Chasse.

    Il y a de la place pour un tout nouveau quartier: logements, équipements publics, espaces verts, de l'espace pour toutes les générations  ??? Comment financer l'opération ? Qui achètera la "vieille" maison communale ?

    Affaire à suivre. 

     

     

    - choix de marché pour le "MOBILIER URBAIN" de 2009 à 2023.

    L'intitulé cache la répartition du business du mobilier urbain publicitaire  entre JC Decaux et Clear Channel. Sensible !

    Le principe est que la ou les "faces" publicitaires financent un service au public (plan de ville, abri pour voyageurs, wc public, vélos, porte-sac de crottes de chien....) 

    J'ai toujours combattu ces installations quand elles sont inutiles et bien trop nombreuses au regard du  bien public apporté. 

    Rue Braffort, une "sucette" (c'est ainsi que cela s'appelle) affiche toujours en juin,un concert soutenu par la commune en février....

    Certains se souviendront de l'idée saugrenue de ces mats "Totem" publicitaires et porte-sac de crottes de chien porte de Tervueren et avenue de l'Yser.

    Alors , des engagements pris jusqu'en 2023....

    Affaire à suivre.  

     

     

     

     

     

     

     

  • Av. de Tervueren – arbres : deuxième concertation


    Ce matin, se faufilant parmi les tracteurs  qui envahissent le parc du Cinquantenaire, une bonne centaine de citoyens  ont  participé à la deuxième réunion de la commission de concertation sur la question de l’abattage et de la replantation par la Région des arbres avenue de Tervueren.

    Le dossier a évolué :

    - la Région maintient les arbres existant  entre le parc et  l’axe Tongres/Celtes ainsi que ceux du square Montgomery.

    - le budget varie de 1,25 Mios à 1,4 Mios € si les bordures sont surélevées  afin de protéger les arbres du sel de déneigement.

    - le budget de l’éclairage sur la partie etterbeekoise est de 650.000 €.

    - l’espace entre chaque arbre sera de 8m et non plus de 10m.

    - l’espèce  est toujours à déterminer : Les experts et contre-experts, de la Commission des Monuments et des Sites comme ceux  mandatés par  la commune d’Etterbeek, se prononcent pour le caractère majestueux de l’avenue et aucun ne  cite le noisetier de Byzance proposé par la Région.

    - le calendrier prévoit un abattage en novembre et une replantation avant mars. Dont acte.

    - des travaux STIB sont prévus rue J-G.Martin et des « aménagements » pour cyclistes autour du parc.

    La commission doit maintenant  rédiger son avis. Gageons qu’il sera favorable sous réserves…

     

    D’autres revendications  sont entendues:

    - installer un radar pour contrôler la vitesse dans les deux sens  au droit des tunnels pour diminuer le bruit  et la pollution;

    - supprimer les panneaux publicitaires accrochés aux poteaux existants

    - entretenir et  sécuriser le passage piéton souterrain av. de l’Armée/rue des Trévires.

    S’il  faut se réjouir des progrès obtenus par la réaction des habitants et la création du comité  "Tervueren", suite à mon interpellation lors du Conseil communal de mars et  à la distribution d’une version papier d’Urbi et Fourbi  en avril, la Région doit savoir qu’elle à affaire à des «  citoyens non agressifs mais vigilants » selon l’expression d’un voisin ce matin.

    Remarquons également qu’il n’y a aucune volonté politique de diminuer la place prise par l’automobile  av. de Tervueren.

    La forêt de piquets qui s’annonce me désole, mais « petit arbre deviendra grand ».

    Une  idée : que chaque riverain adopte un nouvel arbre, le surveille et informe le service responsable chaque fois qu’il constate un problème.