• Conseil communal 23 novembre: kiosque de la rue des Tongres, bientôt des roses

     

    Le kiosque à fleurs de la rue des Tongres est vide depuis un an. (Lire Urbi et Fourbi du 4 mai 2009)

     Il était en passe de devenir un chancre de nouvelle génération. J'avais  prévu d'interpeller sur cette situation lors de la réunion du Conseil communal de ce soir.

    Et voila que les travaux viennent de commencer. Un nouveau kiosque va bientôt s'ouvrir: rien que des roses .

    La plus belle des fleurs et ses produits  dérivés  présentés au coin de l'avenue de Tervueren et de la rue des Tongres.  Je me réjouis de voir que l'esprit d'entreprise existe toujours et souhaite plein succès « Au nom de la Rose »!


     

  • La Bourgmestre de Schaerbeek confirme : pas de station Villo - Decaux (ni de publicté) rue de Linthout

     

        L'avis de la Commission de concertation de la commune de Schaerbeek au sujet de la demande d'implantation de 40 stations Villo de Decaux comprend 6 pages. Il est « favorable sous réserve ». Impossible de tout détailler ici, mais notons que la Bourgmestre s'est abstenue dans ce dossier épineux provenant de la Région.

        Après l'avis de la Commission (qui comprend des représentants communaux et régionaux), le Collège des Bourgmestre et Echevins de Schaerbeek a décidé de ne pas accorder de permission de voirie à l'emplacement prévu rue de Linthout et qui me paraissait bien mal placé.  (voir Urbi et Fourbi du 21 septembre 2009)

    Une bonne décision pour laquelle je remercie en particulier Cécile Jodogne, Bourgmestre ff. de Schaerbeek .

    La commune d'Etterbeek de son côté finalise sa position au sujet des stations "Villo" sur son territoire. Une position intenable par définition. En effet,les stations (et leurs accompagnements en panneaux publicitaires) sont imposées par une convention Région de Bruxelles-Capitale-Decaux. On en reparle bientôt.


     

  • Transformisme à MERODE

    143 (3)
    La station de métro Merode affiche un plan du quartier bien pratique, sauf que...Le square Princesse Jean de Merode  est devenu le square Prince Jean de Merode...


    Au mois de novembre, il y a la commémoration de l'armistice de la guerre 1914-1918 mais aussi une célébration du rôle des femmes dans la société.

    C'est donc l'occasion de rappeler que la Princesse Jean de Merode a fondé en 1915 « l'Aide et l'Apprentissage aux Invalides » précurseur de l'Œuvre Nationale des Invalides de Guerre (O.N.I.G.) créée en 1919.

    Le square est orné d'un monument aux artilleurs des tranchées, fleuri chaque année par les autorités communales d'Etterbeek au début novembre.


    Il est  tellement rare qu'un espace public porte le nom d'une femme que j'ai demandé à  Alain Flausch Administrateur-directeur général de la STIB de faire corriger ce plan afin de rendre à la Princesse Jean de Merode l'espace qu'elle mérite bien et qui donne son nom à une des belles stations du réseau  de métro.

     

  • 1989 Le MUR est enfin tombé à Berlin

    199 Au temps où le mur était encore. En Europe, on cherchait à faire entendre la voix de la liberté.

    Cette photo a été prise en septembre1989 à l'occasion d'un congrès de journalistes européens, dont je présidais à l'époque la section belge. A mes côtés, Pierre André (RTBF-Liège) et Albert le Maire (La Libre Belgique). Ensemble, nous avons crié bien fort...

    Aujourd'hui encore, je crie ton nom: Liberté.

    Dès le 9 novembre - place du Luxembourg à Bruxelles - j'irai voir les photos de Philipp J.Bösel et Burkhard Maus, prises systématiquement le long du mur en 1984. L'horizon bouché des Berlinois pendant 28 ans.