"A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire !"

  

sempé - l'orchestre.JPG

  

    Face à des concurrents solides (Bernard Clerfayt et Christophe Magdelijns) Olivier Maingain a regagné son poste de Président des Fédéralistes Démocrates Francophones (FDF).

   Qu’attendre d’un président de parti ? La continuité, le développement du message et la ténacité face aux adversaires. Pour cela, on peut compter sur Olivier Maingain. 

   Le message d’action plus collective portée par Bernard Clerfayt qui se disait chef d’orchestre a été entendu. Les militants et sympathisants des FDF doivent s’attendre à travailler. L’organisation du déploiement en Wallonie nécessite une écoute et des actions renforcées sur le terrain.

   Le Président wallon : Hughes Lannoy - élu, lui aussi face à des concurrents solides dont Isabelle Noël - va se plonger dans l’eau bouillante du début d’une histoire qui a déjà commencé.

Bruxelles a choisi une valeur sûre et féminine et (donc ?) déjà convaincue du travail collectif : Caroline Persoons. Elle fera équipe avec Emmanuel De Bock, chef du groupe parlementaire à la Région.

La périphérie sera - évidemment - défendue par Christian Van Eyken.

Le nouveau Secrétaire général étant Marc Loewenstein, voilà l’équipe dirigeante mise en place.  Les premiers violons  et solis demeurent : Didier Gosuin , Bernard Clerfayt, Cécile Jodoigne…

 Reste à entendre le concert au moment des futures élections communales ou législatives. Un concert qui sera - inévitablement - précédé de multiples répétitions !

Les commentaires sont fermés.