• Etterbeek - Conseil communal 29 juin - Calendes grecques

    • Beaucoup de monde en début de séance, pour une interpellation du public au sujet des négociations sur l’encadrement des relations commerciales Europe-USA (TTIP) ou Canada (CETA).                                        Manifestement, l’inquiétude règne.Le souhait est clairement de marquer un stop dans la négociation pour réaffirmer les valeurs de l’Europe et mieux informer les populations.                                                                        Une forte motion commune est déposée par Ecolo-Groen-PS, les Fédéralistes Démocrates Francophones la soutiennent.                           C’est le genre de dossier où on peut voir le verre à moitié vide ou à moitié plein.  L’idéal pour que s’engouffre la symbolique politique.                Finalement, c’est la mollesse qui l’emporte car une majorité MR-CdH (et…non pas les Ecolo-Groen comme je l'ai cru un moment) demande le report du vote sur la motion… aux calendes grecques. "C'est foutu" ai-je entendu soupirer  la chef de groupe Ecolo-Groen.
    • Les FDF s’abstiennent sur le cadeau empoisonné (et en partie payant) reçu du Parlement européen : trois « balises » qui doivent guider les piétons dans le quartier européen. Valeur 35.000 € ! Utiles, vraiment ?
    • Une commission technique s’est réunie pour parler des ruchers au Parc Hap. Pas l’ombre de commission technique pour le plus gros dossier de la législature : le cahier des charges (379 annexes) pour la construction des Jardins de la Chasse (Centre administratif et bâtiment de logement et Horeca). Valeur 33,5 millions d’euros… Du  passif, norme « Very Good ». Il faut aller vite… Quant à savoir si on pourra ouvrir les fenêtres du rez-de-chaussée, mystère et isolation. Le Bourgmestre a promis une réunion technique… à l’automne.
    • Travaillant sans permis d’urbanisme, la société qui loue des véhicules rue des Bataves est dénoncée par Arnaud Van Praet (MR). Elle devra quitter les lieux… un jour.
    • Avec le groupe FDF, je m’inquiète du sort réservé au trésor historique des archives découvertes dans le grenier de la Maison Hap. Deux Échevins me répondent : Rik Jellema pour le contrat de quartier : les études historiques ont été réalisées en vue de la restauration de la maison. Quant au trésor : 10m³ de documents sur l’histoire de la famille, de la maison et de ceux qui l’ont construite… On passe à l’Échevin de l’Histoire, Jean Laurent, qui rassure : les caisses sont en lieu sûr. Quant à l’inventaire à faire d’urgence… Des contacts sont pris avec les archives de l’État, le CIVA, un service de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Plus tard (prochaine législature) il y aura une véritable politique des archives. En attendant, les caisses seront sous la responsabilité de la Régie Foncière, sous la compétence du Bourgmestre que j’interrogerai donc sans relâche.
    • Report encore pour la motion déposée par Christophe Gasia (FDF) au sujet du survol de Bruxelles et de sa périphérie, mais espoir d’avancer encore à l’automne.
    • Par contre la motion  des FDF refusant toute velléité de fusion entre le CPAS et la Commune est adoptée avec un amendement précisant qu’il s’agit d’une volonté etterbeekoise mais soulignant que les synergies seront encouragées.
    • La démission de Didier van Eyll du Centre culturel Senghor a été actée. La commune y envoie l’Échevine de la culture (PS) Colette Njomgang Fonkeu ainsi que Claire  Vanden Stock, la charmante épouse de l’Échevin Patrick Lenaers.

    Prochain conseil (sauf urgence) : 21 septembre, le lendemain du dimanche sans voitures et des journées du patrimoine !

  • Etterbeek Conseil communal - attention à l'espace public svp !

     Sous la présidence du premier échevin Patrick Lenaers

    • Interpellation  du public : la place Jourdan et les rues avoisinantes sont accaparées par le secteur Horeca (Hôtel, restaurant, café), il y a des nuisances sonores et autres, les piétons ne peuvent plus passer… Les habitants demandent un plan de gestion, le respect des règlements…

    Réponse de l’Echevin du commerce : Pour la liberté du commerce mais il y bien trois dossiers de demandes de régularisation urbanistique pour le changement d’utilisation dans des commerces du quartier.

    Régularisations ? Seront-elles accordées ou non ? Mystère !

     

    002.JPG

    • Interpellation de Françoise Carton de Wiart (FDF) sur le mobilier publicitaire de Clear Channel toujours présent sur le territoire alors que le Collège avait demandé la suppression de 18 dispositifs de type planimètre en 2011 ?

    Réponse : des détails (cartographiés) seront données en septembre… Faute de dénonciation dans les délais, la convention votée par la majorité en janvier 2015 est donc prolongée automatiquement pour 2016. Tous les dispositifs existant au 31 décembre 2008 peuvent rester contre 30.000 € dans la caisse communale. C’est tout ?

     

    • Interpellation d’André du Bus (CdH) sur la politique anti-tags.

    Les demandes de nettoyage (payé par la commune) augmentent avec l’information qui est en faite. 53 demandes en 2013, 81 en 2014, déjà 32 à la mi-2015. Rappelons que la personne lésée doit porter plainte. Quant à l’identité des tagueurs et les sanctions… Pas simple : un flagrant délit en 2014, quelques dossiers chez la médiatrice de la zone de police, des amendes de 150 €.

     

    • Interpellation de Christophe Gasia (FDF) relative à la dispense des cours de religion et de morale non-confessionnelle et l’organisation des cours de citoyenneté.

    Les réponses etterbeekoises au questionnaire ministériel destiné à évaluer le nombre d’élèves qui choisiraient la dispense sont éloquentes. 5% dans l’enseignement primaire, 25% dans l’enseignement secondaire. Manier avec des pincettes car le questionnaire ne prévoit pas l’alternative au cours de citoyenneté et la dispense ne signifie pas « cours de rien »… La rentrée ne sera pas facile dans les écoles même si la commune ne prévoit pas de pertes d’heures pour les profs de religion/morale dans le fondamental.

    L’enseignement des valeurs fondamentales (on pourrait dire « Républicaines » même dans notre petit Royaume) est pourtant bien nécessaire au vu des problèmes quotidiens rencontrés dans la gestion de l’espace public.