• Etterbeek- Conseil communal 23 novembre 2015

       Après avoir observé une minute de silence en mémoire des victimes des attentats du 13 novembre à Paris, le Conseil a commencé ses travaux sous la présidence du premier  échevin Patrick Lenaers. Les arrêtés de fermeture des écoles, du centre des sports, des différentes salles de spectacle (sauf si l’exploitant justifie d’un gardiennage armé) en raison de l’évaluation de la menace portée au niveau 4 d’alerte terroriste pour la Région bruxelloise, sont communiqués.

      L’ordre du jour du Conseil reprend ensuite son cours normal et son président Bourgmestre.

      Pour le Contrat de quartier, quelques micros projets sont acceptés (total de 7.700 €) et le grand projet de restauration de la Maison Hap, 508 Chaussée de Wavre, commence à prendre corps. Un appel d’offre est lancé pour une étude (350.625,00 € tvac.) de préparation des travaux. Ceux-ci doivent permettre la restauration de l’immeuble et une utilisation polyvalente tenant compte de pièces assez petites.

      Le budget de la Régie foncière est adopté – sauf par le CdH. La Régie gère environ 300 logements et mène plusieurs projets de rénovation dont la restauration de la Maison Hap subsidiée par la Région (Contrat de Quartier et Monuments et Sites). Les travaux à la maison voisine, 506 chassée de Wavre, malheureusement non classée au patrimoine, devraient commencer fin 2016, pour abriter le centre Psycho-Médico-Social (P.M.S.) et des logements.

      Cette année les budgets 2016 du CPAS et de la commune sont présentés à la même séance. L’un comme l’autre révèlent de bonnes surprises. En 2015, Christophe Gasia (DéFi) avait tiré la sonnette d’alarme sur le déficit des maisons de repos. Cette année, les mesures de redressement sont prises : les pertes diminuent …

      Le budget du CPAS montre que la commune est bien présente (pour 14 millions d’euros)  face aux besoins sociaux qui augmentent.

      Les besoins de sécurité augmentent aussi : Etterbeek contribue pour 9 ,5 millions au budget de la zone de police.

      Coté commune : bonne nouvelle, un excédent d’un million d’euros en 2016. Si on y ajoute 1,2 millions venus en plus  de nos impôts personnes physiques et 1,8 millions d’euros à venir de la Région dans le plan de redressement … Cela représente un très beau résultat, qui permet d’envisager une réduction  des centimes additionnels à l’impôt des personnes physiques en 2017 et en 2018 dit le Bourgmestre. « Et pourquoi pas dès 2016 ? » demande Christophe Gasia (groupe DéFi, nouveau nom des FDF). Réaction fâchée du mayeur qui estime mériter encore plus de compliments, ne répond à aucune autre question et se lance dans un rappel de la situation désastreuse trouvée au décès de Léon Defosset (ancien Bourgmestre P.S. issu du FDF). Notons que les anciens compagnons de Defosset se trouvent dans le groupe du Bourgmestre (MR). Les 3 élus de DéFi n'ont jamais siégé à cette époque. Quand on vous dit que la politique demande une mémoire – et parfois des mœurs - d’éléphant …

      La nuit sera encore longue, mais nous avons un bon budget. Le CdH a voté contre, DéFi s’est abstenu.