• 28 av de Tervueren – concertation :nouveau comité d'habitants - on demande des avis.

     

                     Du beau monde dans la salle du Conseil communal. Un nouveau comité d’habitants : le T.T.B.M est né pour défendre l’ilôt Tervueren- Tongres- Braffort-Ménapiens.

     

               Non, la destruction du 28 av de Tervueren n’est pas garantie, sa sauvegarde non plus…

               Tous les arguments de sauvegarde du patrimoine ont été évoqués mais aussi les problèmes de servitude de passage dans l’îlot. L’histoire remonte au temps de la boulangerie-pâtisserie Robert rue des Tongres (aujourd’hui vêtements Camaïeu) et de la construction d’un bâtiment Amelynckx à front d’avenue de Tervueren n°30. Le lien est une porte de 90 cm dans un garage…

    C’est dans le calme que chacun a pu exprimer de fortes convictions. Je suis évidemment intervenue au nom de DéFI pour réaffirmer notre opposition à la destruction d’un immeuble patrimonial, au creusement de deux étages de parkings ne pouvant qu’entrainer des dégâts aux immeubles voisins.

    Résultat : pas d’avis de la commission de concertation pendant un certain temps car elle va elle même demander l’avis de la Commission Royale des Monuments et des Sites et de la STIB. De son côté la Commune a déjà reçu un avis de l’administration de la mobilité.

    Par ailleurs, une deuxième réunion de la Commission de concertation est prévue sur le dossier quand tous les avis seront disponibles. Cette réunion sera publique.

    A SUIVRE….

  • Etterbeek : bref Conseil communal, contrat de quartier Chasse-Gray an II

     La brièveté de la réunion du Conseil communal n’enlève rien à l’intérêt des dossiers :

    - Côté people : Odette Vandystaat revient au CPAS. Après avoir travaillé au Centre Public d’Action Sociale, elle revient comme conseillère , mandatée par le Conseil communal, suite à la démission de Monsieur Zanaglio.

    -  An II du Contrat de quartier. C’est l’année pendant laquelle  des modifications sont possibles. Ajustements utiles car tout coûte plus cher que prévu. Un subtil jeu de domino entre les sources de financement permettrait de réaliser tout le programme mais en demandant plus au bras immobilier de la Commune : la Régie Foncière.

    C’est ainsi que 271.000 € sont inscrits au budget de la Régie pour les projets logements-crèche-parking-salle polyvalente et locaux annexes sur le site complexe et accidenté des 219-221 av d’Auderghem (ex théâtre Yvan Baudouin en ruines et… environs). Un aménagement délicat.  A  suivre dans les détails tant les inter-relations sont complexes sur le site. Ce n’est pas pour rien qu’on est dans le pôle « inter-générationnel » du contrat de quartier !

     

    Le budget prévu pour l’aménagement du centre de guidance au  35-39 rue Fétis viendra aussi de la Régie mais le projet sort de l’enveloppe du Contrat de Quartier. Facile, c’est un bâtiment isolé.

    Les bâtiments 7-9 Rue de l’Orient, pourtant restaurés par la Régie en 1974, seront - hélas- démolis mais huit nouveaux logements verront le jour au profit de l’Agence Immobilière Sociale (A.I.S). Le financement étant en partie assuré par les charges d’urbanisme imposées au projet Colruyt rue Gray.

    2-6 rue Louis Hap (ancienne teinturerie « Toby », actuel atelier et dépôt communal). Sol pollué… Financement prioritaire par Beliris (Fédéral) et complémentaire par la commune. Maintien du caractère patrimonial de l’atelier, la construction de 8 ou 10 logements  et l’installation du vestiaire et de l’épicerie sociale du CPAS.  

     

    Voilà pour les changements fondamentaux…. Compliqué ? Complexe. Il n’est pas encore question des permis d’urbanisme qui devront être étudiés dans les détails – avec enquête publique - tant  le tissu urbain est parfois de la fragile dentelle….

    La modification n°1 a été adoptée en bloc par le Conseil, on ne vote pas dans la dentelle.