ETTERBEEK, Conseil communal: oubli et contradictions

   Une personne qu’on n’oublie pas, c’est Jean-Claude Laurent, ancien de la Poste, inventeur des fêtes médiévales à Etterbeek où il fut échevin. Décédé cet été. Une minute de silence est respectée en son honneur au début de ce Conseil.

   Un point oublié est ajouté en urgence : en raison des travaux (enfin !) dans les logements sociaux de la « plaine de Boncelles », l’asbl  « L’Aile » doit déménager son école des devoirs. Elle ira provisoirement dans l’école « Colombe de la Paix » rue Général Tombeur… où l’on devra donc se serrer un peu plus.

  Il fut encore question d’école suite aux questions d’André du Bus reprenant un article de presse affirmant qu’il manque 9000 places à Bruxelles dont quelques centaines à Etterbeek.

  Difficile d’y voir clair car on peut faire dire beaucoup de choses aux chiffres…L’adéquation territoire/réseaux/nombre d’élèves est difficile à faire. La commune n’a pas d’école secondaire de type général mais compte sur son territoire un grand nombre d’établissements de qualité. Par ailleurs les écoles sont fréquentées par des élèves qui n’habitent pas la commune et ceux qui y habitent peuvent aller étudier ailleurs. Le Bourgmestre constate une augmentation du nombre d’élèves dans l’enseignement communal fondamental, une légère diminution dans les autres niveaux. Renvoi du gouvernement de  la Fédération Wallonie-Bruxelles- où siège le CDH - à ses études …

 

En 2012, tous les partis- en campagne électorale-  réunis dans un petit train des associations, organisé par la Ligue des familles avec Oxfam ont signé l’engagement de favoriser le commerce équitable, notamment dans l’achat des vêtements de travail.

Le marché public proposé aujourd’hui- par un échevin Groen/écolo - n’en tient pas compte. Pour respecter son engagement DéFI ne l’a pas voté.

 

Dernière contradiction de la soirée : une convention – par ailleurs intéressante pour la visibilité de l’agenda culturel etterbeekois  est signée avec l’asbl « Visit Brussels ». En cas de conflit, les parties feront appel à l’arbitrage : la justice privée, pourfendue à la Chambre par Laurette Onkelinx, présidente de cette asbl ….Faites ce que je dis, pas ce que je fais !

 

On en reparlera certainement : une partie des logements à construire dans « les Jardins de la Chasse » le seront par la Société Régionale de Développement (Citydev) et accessibles aux revenus « moyens ».

Les commentaires sont fermés.