ETTERBEEK -Conseil communal 29 mai - MAJORITE AVEUGLE

 Malgré la chaleur, DéFi a défié la majorité communale en proposant une motion -brillamment défendue par son chef de groupe Christophe Gasia – au sujet du secret professionnel des services sociaux. En cause : un projet de loi fédéral dit « Pot-pourri 5 » qui limite le secret professionnel des services sociaux et d’autres professionnels dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. (voir Urbi et fourbi du 9 mai). Pour éviter de faire porter le poids de la responsabilité et du risque de représailles sur les travailleurs sociaux, DéFi propose qu’ils puissent confier -non à la justice- mais à un référent,président de CPAS ou Bourgmestre, des informations sur un risque de terrorisme.

La liste du Bourgmestre libéral n’a pas voulu suivre. Discipline aveugle ! Pieds et poings liés à la NVA au gouvernement fédéral, alors que Le sujet n’étant pas inscrit dans l’accord de majorité communale, chacun pouvait se sentir libre de voter.

 Le PS, le CdH, Ecolo/Groen ont rallié la motion de DéFI mais quelques absences ont empêché un vote final favorable. La motion a été refusée par 17 voix contre 13.

Il faut dire que le PS a perdu un élu. Imad Benarafa, siégeant depuis peu comme indépendant, rejoint la liste du Bourgmestre. Rik Baeten, Spa reste au Collège alors qu’il avit annoncé sa démission. Les voix du PS:Spa  sont impénétrables !

Ces petits jeux politiciens ont comme un parfum d’accord pré-électoral… Un parfum qui ne plait pas à l’opposition !

DéFI s’est encore fermement exprimé en dénonçant le commentaire fait par le Collège suite à sa tribune « libre » dans le journal communal « La Vie Etterbeekoise »  du mois de mai. La tribune critiquait le montant attribué au gouter de Printemps des seniors en le comparant auxs faible subsides accordés aux clubs du troisième âge.  Cela n’ a pas plu !

A la question , toujours de DéFI, sur pourquoi le Bourgmestre préside le Conseil communal alors que dans plusieurs autres communes on nomme un président de séance ce qui équilibre les débats ? Réponse claire du mayeur: je ne veux pas. Pouvoir quand tu nous tiens ...

Ni débat, ni question au sujet d’un dossier – Cahier des charges de près de 4 millions d’euros – du Contrat de quartier durable : le pôle « intergénérations »  qui va remodeler un morceau de quartier avenue d’Auderghem, autour de l’ancien Théâtre Yvan Baudouin tombé en ruines, de l’école des Marronniers, de l’Académie de Musique.

Les documents n’ont été accessibles aux conseillers qu’en fin de matinée le jour même de la séance du Conseil. DéFI soutient le projet mais s’est abstenu de voter le cahier des charges. Discipliné mais pas aveugle !

Les commentaires sont fermés.