• ETTERBEEK -Conseil communal 29 mai - MAJORITE AVEUGLE

     Malgré la chaleur, DéFi a défié la majorité communale en proposant une motion -brillamment défendue par son chef de groupe Christophe Gasia – au sujet du secret professionnel des services sociaux. En cause : un projet de loi fédéral dit « Pot-pourri 5 » qui limite le secret professionnel des services sociaux et d’autres professionnels dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. (voir Urbi et fourbi du 9 mai). Pour éviter de faire porter le poids de la responsabilité et du risque de représailles sur les travailleurs sociaux, DéFi propose qu’ils puissent confier -non à la justice- mais à un référent,président de CPAS ou Bourgmestre, des informations sur un risque de terrorisme.

    La liste du Bourgmestre libéral n’a pas voulu suivre. Discipline aveugle ! Pieds et poings liés à la NVA au gouvernement fédéral, alors que Le sujet n’étant pas inscrit dans l’accord de majorité communale, chacun pouvait se sentir libre de voter.

     Le PS, le CdH, Ecolo/Groen ont rallié la motion de DéFI mais quelques absences ont empêché un vote final favorable. La motion a été refusée par 17 voix contre 13.

    Il faut dire que le PS a perdu un élu. Imad Benarafa, siégeant depuis peu comme indépendant, rejoint la liste du Bourgmestre. Rik Baeten, Spa reste au Collège alors qu’il avit annoncé sa démission. Les voix du PS:Spa  sont impénétrables !

    Ces petits jeux politiciens ont comme un parfum d’accord pré-électoral… Un parfum qui ne plait pas à l’opposition !

    DéFI s’est encore fermement exprimé en dénonçant le commentaire fait par le Collège suite à sa tribune « libre » dans le journal communal « La Vie Etterbeekoise »  du mois de mai. La tribune critiquait le montant attribué au gouter de Printemps des seniors en le comparant auxs faible subsides accordés aux clubs du troisième âge.  Cela n’ a pas plu !

    A la question , toujours de DéFI, sur pourquoi le Bourgmestre préside le Conseil communal alors que dans plusieurs autres communes on nomme un président de séance ce qui équilibre les débats ? Réponse claire du mayeur: je ne veux pas. Pouvoir quand tu nous tiens ...

    Ni débat, ni question au sujet d’un dossier – Cahier des charges de près de 4 millions d’euros – du Contrat de quartier durable : le pôle « intergénérations »  qui va remodeler un morceau de quartier avenue d’Auderghem, autour de l’ancien Théâtre Yvan Baudouin tombé en ruines, de l’école des Marronniers, de l’Académie de Musique.

    Les documents n’ont été accessibles aux conseillers qu’en fin de matinée le jour même de la séance du Conseil. DéFI soutient le projet mais s’est abstenu de voter le cahier des charges. Discipliné mais pas aveugle !

  • Silence au Cinquantenaire ?

     

    2017 Kemezzo P1080984.JPG

    Les citoyens qui assisteront lundi 29 mai au Conseil communal d’Etterbeek prendront connaissance d’une information communiquée aux conseillers : Le Bourgmestre- en tant que chef de la police-  a ordonné à l’organisateur du festival Kermezzoo de limiter progressivement le volume sonore de ses activités dans la partie etterbeekoise du parc du Cinquantenaire et d’arrêter toute activité et musique à minuit à partir du 18 mai et jusqu’à la fin du festival  , c-à-d le 21 mai. 

    Kermezzoo avait commencé fort dès le 5 mai. Depuis des années, des riverains et voisins du parc se plaignent de la multiplication des activités et surprises dans ce vieux parc. Après chaque été, les responsables politiques (De Wolf pour Etterbeek, Mayeur pour Bruxelles-ville, Fremault pour la Région) assurent que cela va changer …

    L’arrêté du Bourgmestre d’Etterbeek pourrait faire croire à un changement, mais sa lecture attentive nous fait comprendre qu’en date du 02.05.2017, l’organisateur a obtenu de l’administration communale d’Etterbeek un courrier de dérogation aux limites sonores et d’horaires imposées par la Région.  

    Finalement, ce sont les plaintes enregistrées à la police de la zone Montgomery dès le 5 mai qui ont forcé le Bourgmestre limiter son autorisation tout en permettant la continuité du festival. Cela s’appelle une « solution  raisonnable »  .

    Leçons de cette histoire :

    • Le Bourgmestre n’est pas aussi déterminé à faire cesser les nuisances qu’on pourrait le croire ;
    • Il faut continuer à encourager les citoyens à réclamer. Ceux qui disent que cela ne sert à rien de téléphoner à la police ou qui ont peur de la surcharger avec des peccadilles ont tort.

    Tel pour la partie etterbeekoise du parc (autour de la fontaine) : 02 7885 343

     

    Prochains évènements : 20km de Bruxelles, Marché Médiéval,  Fête de l’environnement, Fête de la Musique…. etc ; etc. On serait heureux d’avoir un agenda.

  • Une majorité toujours divisée sur la levée du secret professionnel des travailleurs sociaux.

    Etterbeek Conseil communal 8 mai

    Le mois dernier, déjà, l’examen d’une motion de DéFi (voir Urbi et Fourbi du 28 mars) sur la levée du secret professionnel des travailleurs sociaux avait été reportée et une motion PS annoncée. Depuis, la proposition de loi de la NVA  a été votée au parlement fédéral le 4 mai et d’aucuns pensaient que notre motion n’avait plus d’actualité.

    Erreur : un article d’un autre projet de loi fédérale  (dit « Pot pourri V ») alourdit les peines à l’encontre de tous les dépositaires du secret professionnel. Le débat est loin d’être clôt. Le texte déposé à Etterbeek par le PS et Défi garde toute son actualité et son urgente nécessité. La Liste du Bourgmestre (MR) et Ecolo/Groen ont souhaité prendre 20 jours de plus … La motion est reportée au  Conseil du 29 mai  prochain.

    Le terrorisme doit être combattu sans angélisme mais l’obligation d’information active des travailleurs sociaux (càd la dénonciation ) ne peut se faire  sans balises. DéFi propose de passer par un référent : Bourgmestre ou Président de CPAS.  On comprend l’attitude du MR otage d’un gouvernement NVA. On ne comprend pas l’attitude d’Ecolo/Groen….

    L’Echevin des finances a remercié la Région pour différentes subventions accordées à Etterbeek.
    C’est ainsi que les abords des logements sociaux de la rue Général Henry seront radicalement repensés : : verdure, bancs, jeux sans oublier la reconstruction d’un local pour les jeunes. Un budget total d’environ 2 millions €. Quand la Commune et  la Région  travaillent la main dans la main, tout va bien.

    Cadeaux encore : une prime pour les propriétaires qui mettent leur bien en location via l’agence immobilière sociale communale. Valable pour les nouveaux contrats à partir du 1er septembre 2017.

    Lors d’une question de Damien Gérard (CdH) on apprend que la muraille qui va entourer le parc du Cinquantenaire lors des fêtes médiévales  coûte 22.877, 24 € , la TVA est comprise , ouf !