• Conseil communal - Etterbeek : des places à prendre !

    Une douzaine d’enfants de 6ème primaire, élus au sein de leurs écoles ou associations situées sur le territoire de la commune d’Etterbeek ont prêté le serment qu’ils avaient rédigé avec l’aide des animateurs :

    « Moi XXX, conseiller communal enfant, je m’engage à réaliser des actions pour la commune d’Etterbeek »

    Le Conseil communal des enfants est né sous les applaudissements et regards émus des parents et des conseillers adultes !  Il se réunira tous les mois d’octobre à juin. Les enfants pourront débattre de leurs idées, mettre en place un ou plusieurs projets d’intérêt collectif.

    Ils seront encadrés par 3 animateurs qui, pour se faire, ont réduit d’autres activités.

    Ces enfants sont prêts à changer le monde, comment ne pas les décevoir ?  Premier conseil communal des enfants à Etterbeek. Le Collège des Bourgmestre et échevins n’a qu’à bien se tenir, sa succession pourrait être assurée.

    La suite du « vrai » conseil communal a connu une suite d’autocongratulations : un bel audit sur le plan cyclable, une bonne action d’aide aux sans-papiers installés dans un immeuble vide réquisitionné avenue d’Auderghem, alors que le gouvernement fédéral ne fait pas son boulot, de belles « oreilles » à plusieurs carrefours, un confortable bus scolaire de 50 places…

    À l’initiative du groupe DéFI, un accord pour mandater la représentante d’Etterbeek à VIVAQUA. Elle devra lier son vote positif à l’achèvement de la fusion Vivaqua/Hydrobru, à un engagement de bonne gouvernance et de prix vérité pour l’eau distribuée.

  • PARC HAP ET ORANGERIE:LOURDE RENOVATION DEMANDEE

     La commune d’Etterbeek a déposé la demande de permis d’urbanisme pour rénover le parc Hap et l’Orangerie. L’enquête publique a lieu jusqu’au 18 septembre 2017 . Le dossier est consultable au 5ème étage de la maison communale tous les matins. Si vous le demandez, la commission de concertation vous entendra le 3 octobre 2017.

    Les rénovations proposées sont lourdes ! Il faut abattre 102 arbres, retravailler complètement le talus qui longe la rue Louis Hap pour ouvrir en grand ce qui était la petite porte secrète de l’ancien propriétaire. Construire un escalier en terrasse  « pittoresque »…. Ces propositions relèvent évidemment du choix politique de profiter de l’aubaine du contrat de quartier pour faire brutalement un travail de fond valable pour un siècle…. Sans doute, le contraire de ce qu’on aurait fait si on avait soi-même un jardin, par un entretien régulier et doux, en abattant - le cœur brisé-  uniquement en cas de dernière extrémité…

    D’autres questions se posent, comme celle de l’éclairage. Est-il vraiment nécessaire dans un parc qui  se referme la nuit venue ? En telle quantité ? Tous les 5 mètres ! Au ras du sol (280 mm) éblouissant ?

    L’Orangerie sera restaurée soigneusement dans son enveloppe extérieure et consacrée à l’Horéca et au divertissement à l’intérieur.  Bien dans l’air du temps avec une cuisine semi-industrielle et une cuisine de réchauffe à l’étage, friteuse de 15 litres, gros frigo et surgélateur mais sans ascenseur ou monte-plat vers le rez…non prévu dans le cahier des charges.

    La participation est une clef du contrat de quartier et les activités festives nombreuses. Maintenant, c’est l’heure de vérité.

    Pour les journées du patrimoine, Samedi 16  et dimanche 17 septembre 2017, visite du parc, expo dans l’Orangerie.

    Parc Hap et Orangerie, entrée par l’avenue d’Auderghem entre n° 189 et n°195.