Interpellation sur la conservation du patrimoine artistique au Conseil communal du 18 décembre 2017.

Le 27 mars dernier, je vous interrogeais au sujet de la conservation du patrimoine artistique de la commune.

Des réponses fournies, il ressort que pour la collection des œuvres « prix Louis Schmidt », le dernier recensement et localisation date de 1995. 17 œuvres recensées, des lauréats du Prix Louis Schmidt, sont localisées par un point d’interrogation. Depuis lors, une œuvre a été retrouvée – par hasard-dans un couloir du premier étage de l’hôtel communal

Reste donc 16 œuvres du prix Schmidt non localisées, perdues…

Parmi elles : le portrait de Sophie, par Jean-Marie Strebelle qui date de 1950 mais aussi   une sculpture nommée Denise d’André Willequet, une gravure Paysage de Louis Collet…etc.

Par ailleurs, après plusieurs vaines demandes ; j’ai reçu au mois de juillet, du receveur communal, une liste « 250 » sous la dénomination « 340 - patrimoine artistique ». Les objets y numérotés de 1 à 258 avec leur localisation supposée et une valeur en euros pour certains objets. Il s’agit d’un document, précieux mais qui relève de la comptabilité patrimoniale de la commune et pas d’un inventaire tel que le conçoivent les professionnels du patrimoine artistique. La description est plus que succincte et l’auteur n’est pas toujours mentionné.

Un document précieux, car il indique une localisation (supposée) des œuvres qui se trouvent qui se trouveraient dans différents bâtiments communaux : hôtel communal, mais aussi locaux de police et écoles. Enfin, c’est - à ma connaissance - le seul document qui pourrait servir de base à un véritable inventaire du patrimoine artistique de la commune. Cette liste mentionne une série de portrait d’anciens bourgmestres. J’ai demandé à voir les portraits originaux  de Louis Schmidt, de René Piret, de Léon Defosset . Pas de réponse : où sont ces portraits ?  J’y ajoute ceux des bourgmestres Hap.

Pour le moment, nous n’avons que les photographies noir et blanc  de ces portraits

Le projet de déménagement de l’hôtel communal, les différents travaux effectués et prévus dans les écoles rendent urgente la réalisation de cet inventaire.

En ce qui concerne la collection du Prix Louis Schmidt :

  • Est-ce que la collection est intégrée dans le compte patrimonial de la commune ?
  • Quelles sont les recherches effectuées pour retrouver les 16 œuvres disparues ?
  • Avez-vous porté plainte contre leur disparition, si non, pourquoi ?

En ce qui concerne l’ensemble du patrimoine artistique, repris dans la liste comptable :

  • Avez-vous utilisé cette liste comme base d’un véritable inventaire du patrimoine artistique ?
  • Avez-vous entamé des recherches, dans les différents bâtiments communaux, pour retrouver les œuvres disparues ?
  • Avez-vous porté plainte contre leur disparition ?

Merci de votre attention et de vos réponses.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.