Coup de coeur ou de pique

  • GACHEZ CE SOUHAIT…

      Exprimer ses souhaits est certes une tradition en ce début d’années. Je m’y rangerais volontiers mais mon cœur s’est soulevé devant la laideur de ce cube publicitaire devant le Cinquantenaire … autorisé et soutenu par la commune d’Etterbeek (et bien d’autres ainsi que par plusieurs institutions publiques francophones). Ce cube surmonté d’un  grand écran connecté est là jusqu’au 5 janvier 2018. Il affiche des pubs à gogo et messages sms à 1€ en principe entièrement reversé aux restos du cœur.

     Mon souhait : que les restos du cœur n’aient pas besoin de cet objet. Peut-on imaginer une publicité aussi minable près de la tour Eiffel, du Parthénon ou de la porte de Brandebourg ?

    P1090290.JPG

                                                                                                                                                         

  • Saint Nicolas et l'harmonie sociale

    Fidèle à l’Association communale Logement et Harmonie Sociale (LHS), Saint Nicolas est passé cet après-midi à Etterbeek

    Une bande d’enfants – et quelques parents- l’attendaient avec impatience.

    Après un spectacle de magie participative où perruches, cartes et lapin ont enchanté la grisaille de l’après-midi, tout le monde a chanté « Venez, venez St Nicolas… » et il est venu ! Merci à lui et aux animateurs de LHS.

     

    InkedP1090206_LI.jpgP1090211_LI.jpg

     

                  

  • Etterbeek: dans quelle commune on vit !

    Il y a un mois, un « diagnostic en marchant » dans le quartier des Tongres (voir Urbi et Fourbi du  25 mars ) a  révélé le problème du parking dans les endroits  interdits et dangereux, par exemple en coin de rue…

    Lire la suite

  • #RDV29avril… Etterbeek pratique la politique circulaire

    Fabriquer un produit en utilisant les déchets d’un autre, valoriser ce qui reste pour un troisième produit ou service et continuer ce cercle vertueux, c’est l’économie circulaire. Le concept est connu.

    A Etterbeek, on pratique la politique circulaire.  Le centre culturel "le Senghor" lance une grande campagne pour la vie associative qui « plonge au cœur des préoccupations de tout un chacun » avec la haute école IHECS. Les affichettes fleurissent « Qu’est-ce qui te fait lever le matin ? » #RDV29avril ou « Connais-tu tes voisins ? » ou « Qu’est-ce qui t’inquiète ? »

    Bonnes questions que ne se posent plus les nettoyeurs communaux qui grattent et décollent les affichettes collées sur les nombreux poteaux de la commune….

    Politique circulaire : avec le bras culturel et quelques finances publiques donner beaucoup de travail aux nettoyeurs payés eux aussi par les finances publiques.

    P1080683.JPG

     

     

  • ESPERANCE

    J’ai ancré l’espérance
    Aux racines de la vie     2017 parc Cinquantenaire  neige.JPG

    Face aux ténèbres
    J’ai dressé des clartés
    Planté des flambeaux
    A la lisière des nuits

    Des clartés qui persistent
    Des flambeaux qui se glissent
    Entre ombres et barbaries

    Des clartés qui renaissent
    Des flambeaux qui se dressent
    Sans jamais dépérir

    J’enracine l’espérance
    Dans le terreau du cœur
    J’adopte toute l’espérance
    En son esprit frondeur.

                    Andrée Chedid  (maman du musicien Louis Chedid, grand-mère de M.) Poème publié dans l’anthologie Une salve d’avenir. L’espoir, anthologie poétique, parue chez Gallimard en Mars 2004

                    Poème lu par le fils de Bernard Maris à ses funérailles.

                    Bernard Maris, économiste marrant, a été tué le 7 janvier 2015 à Charlie Hebdo lors de la série d'attentats de Paris qui a également touché la police et le magasin Hyper Cacher. 

     

     

     

  • Journées du Patrimoine : maison Hap, il est moins cinq…

     Beaucoup de monde pour visiter la maison Hap, chaussée de Wavre en  cette journée du patrimoine. Visite exceptionnelle à plusieurs titres : 

     - l’état de la maison ne peut souffrir la présence simultanée de beaucoup de monde , question de stabilité, état des plafonds...

     - la rénovation de la maison est au cœur du contrat de quartier durable « Chasse-Gray ».

    010.JPG

    Un bureau d’architecture (Skope scrl) a été désigné pour étudier la rénovation et élaborer le dossier de permis  à demander à la Région. Etudes et procédures vont prendre du temps…

    En attendant, il ne faudrait pas que la maison Hap se dégrade encore un peu plus et des mesures conservatoires devraient être prises. Urgence !

  • TALENT d'ETTERBEEK

    La nouvelle fresque au centre des sports est l’œuvre d’un artiste. Un vrai, pas un faiseur d’art contemporain.

    Ben, c’est son nom, travaille – et oui, l’art ne nourrit pas toujours son homme- au service de prévention. Son œuvre, graphique et harmonieuse, mérite que vous passiez rue des Champs en levant les yeux.

    Bien sur, tous les sports ne sont pas représentés… mais il faut éviter de remplir le mur à tout prix, sous peine de dénaturer l’œuvre existante. Un autre  morceau de mur du même type, sur le coté de la Poste, pourrait recevoir un graphisme sportif continuant la vague actuelle. C’est juste une idée, déjà reprise par les autorités.

    Ajoutons seulement qu’il serait intéressant d’assurer la longévité de cette œuvre par une protection adéquate.

  • CHANTER A LA BOURSE

      

    003.JPG

     

    A l’initiative de Stefano Poletto , chef de chœur de la chorale « Les Baladins » à Braine l’Alleud, plusieurs membres du mouvement choral « A cœur Joie »  se sont retrouvés le 7 avril sur les escaliers de la Bourse à Bruxelles pour chanter….

    Tout simplement, être en ville, être en vie et avoir envie de le dire.

     

      Nous avons chanté - en italien- « Signore delle Cime » de Bepi de Marzi.

    Émotion d’un rayon de soleil, sur les marches qui se prêtent au théâtre.

     

      La Bourse, haut lieu urbain des temps passés.

    Vous souvenez-vous du mercredi - jour de Bourse - où le centre ville frétillait, les visiteurs s’encanaillant après les bonnes ou mauvaises affaires ?

    La Bourse, bâtiment vide et peut être futur musée de la bière, est aujourd’hui le lieu d’un culte dont la divinité est en construction.

    006.JPG

     

  • La « Grande Guerre » en cartes postales à l'hôtel communal d’Etterbeek jusqu’au 18 décembre.

                  009.JPG  Vernissage ce soir d’une instructive exposition sur la « Grande Guerre » (avec les prémices, le contexte international depuis 1870 jusqu’au traité de Versailles en 1919).

    Collectionneur averti et passionné Freddy Billiet nous dévoile une partie de sa collection. Des cartes postales – seules images de l’époque avant le « tramage » des photos permettant l’impression dans les journaux.

    Sobrement mais intelligemment présentées (impression grand format par Cartouche + av des Celtes, petit clin d’oeil à Fadel), l’expo montre tous les aspects de la guerre et dans tous les camps.

    Comme l’a dit Colette Njomgang-Fonkeu, échevine de la culture francophone, ces images nous permettent de ne pas oublier et donc de tout faire pour qu’il n’y plus jamais « ça".

    006.JPG

    Défi relevé pour une expo dont on se souviendra !

    (sur la photo faite par Frank Van Bockstal: Thierry Mommer, Freddy Billiet et Françoise Carton de Wiart)

    001.JPG

    014.JPG 

    Hôtel communal , 113 av. d'Auderghem  ("Espace Libre") du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30, jusqu'au 18 décembre.

     

     

     

     

     

  • Sur le pont d'HASTIERE

    Que de distractions sur le pont d’Hastière en ce mois de juillet !

    Parade des Coqs (expo temporaire…) touristiques de la Province de Namur.

     

    051.JPG

     

    Dans leur troisième étape du tour de Wallonie, les cyclistes ont à peine aperçu la Meuse et l’église romane.

    Les etterbeekois (voyage du bourgmestre) qui viendront à Hastière au mois de septembre en bateau iront moins vite…ils verront mieux !

    070.JPG

     

     

  • "A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire !"

      

    sempé - l'orchestre.JPG

      

        Face à des concurrents solides (Bernard Clerfayt et Christophe Magdelijns) Olivier Maingain a regagné son poste de Président des Fédéralistes Démocrates Francophones (FDF).

       Qu’attendre d’un président de parti ? La continuité, le développement du message et la ténacité face aux adversaires. Pour cela, on peut compter sur Olivier Maingain. 

       Le message d’action plus collective portée par Bernard Clerfayt qui se disait chef d’orchestre a été entendu. Les militants et sympathisants des FDF doivent s’attendre à travailler. L’organisation du déploiement en Wallonie nécessite une écoute et des actions renforcées sur le terrain.

       Le Président wallon : Hughes Lannoy - élu, lui aussi face à des concurrents solides dont Isabelle Noël - va se plonger dans l’eau bouillante du début d’une histoire qui a déjà commencé.

    Bruxelles a choisi une valeur sûre et féminine et (donc ?) déjà convaincue du travail collectif : Caroline Persoons. Elle fera équipe avec Emmanuel De Bock, chef du groupe parlementaire à la Région.

    La périphérie sera - évidemment - défendue par Christian Van Eyken.

    Le nouveau Secrétaire général étant Marc Loewenstein, voilà l’équipe dirigeante mise en place.  Les premiers violons  et solis demeurent : Didier Gosuin , Bernard Clerfayt, Cécile Jodoigne…

     Reste à entendre le concert au moment des futures élections communales ou législatives. Un concert qui sera - inévitablement - précédé de multiples répétitions !

  • La précieuse Maison d'Érasme à Anderlecht

     

    005.JPG

              Le premier dimanche du mois, les bons musées sont gratuits. « Arts et Publics »  asbl organise la piqûre de rappel.

    Ce 1er février- en plus - la maison d’Érasme organisait à cette occasion un évènement particulier : la visite de la réserve précieuse. De l’or, de l’argent, des pierres précieuses ? Non point. Des livres, premières éditions, d’Érasme qui a passé quelques mois à Anderlecht en 1521. Typographies, reliures (anciennes et modernes)  au service du message humaniste de ce conseiller des princes de la Renaissance. Mais, surtout les explications de la bibliothécaire et de la responsable de l’animation. Compétence, rigueur, simplicité.

    Un moment de réflexion en évoquant celui qui a diffusé les adages antiques, promu les sources grecques des Évangiles, subi les foudres de la mise à l’Index (inventé par le Concile de Trente et supprimé par Vatican II).

       On reviendra pour une visite plus approfondie des jardins et de la maison d’Érasme. Pourquoi est-elle devenue « Erasmushouse » ? La tyrannie du Net ? Heureusement le site est multilingue .

    www.artsetpublics.be

    http://www.erasmushouse.museum

    003.JPG

  • Proust réenchante le monde à Wolubilis

    On a tout dit de Proust, il faut le lire et l'entendre. Voici une de ses musiques qui m'a plu:

    … J’allai me mettre un instant à la fenêtre. Il y eut d’abord un silence, où le sifflet du marchand de tripes et la corne du tramway firent résonner l’air à des octaves différentes comme un accordeur de piano aveugle. Puis peu à peu devinrent distinct les motifs entre-croisés auxquels de nouveaux s’ajoutaient. Il y avait aussi un nouveau sifflet, appel d’un marchand dont je n’ai jamais su ce qu’il vendait, sifflet qui, lui, était exactement pareil à celui d’un tramway, et comme il n’était pas emporté par la vitesse on croyait à un seul tramway , non doué de mouvement, ou en panne, immobilisé, criant à petits intervalles, comme un animal qui meurt. Et, il me semblait que , si jamais je devais quitter ce quartier aristocratique – à moins que ce ne fût pour un tout à fait populaire-  les rues et les boulevards du centre (où la fruiterie, la poissonnerie, etc… stabilisées dans de grandes maisons d’alimentation, rendraient inutiles les cris des marchands, qui n’eussent pas, du reste , réussi à se faire entendre) me sembleraient bien mornes, bien inhabitables, dépouillés, décantés de toutes ces litanies des petits métiers et des ambulantes mangeailles, privés de l’orchestre qui venait me charmer dès le matin.

    (Marcel Proust, A la Recherche du temps perdu –  t.XI la prisonnière, p 169, Gallimard 1947)

    Pour prendre le goût de Proust, rien de tel que d'entendre et de voir Raphaël ENTHOVEN. Il sera à Wolubilis le 28 janvier. Moi aussi.

    002.JPG

     

     

  • Une fable pour commencer l'année

     En ce début 2015, je vous invite à cette folle lecture:

     La Folie décida d'inviter ses amis pour prendre un café chez elle.

    Tous les invités y allèrent.

    Après le café la Folie proposa :

    - On joue à cache-cache ?
    - Cache-cache ? C'est quoi, ça ? demanda la Curiosité.
    - Cache-cache est un jeu. Je compte jusqu'à cent et vous vous cachez. Quand j'ai fini de compter… je cherche, et le premier que je trouve sera le prochain à compter.

    Tous acceptèrent, sauf la Peur et la Paresse.

    - 1, 2, 3… La Folie commença à compter.

    L'Empressement se cacha le premier, n'importe où.

    La Timidité, timide comme toujours, se cacha dans une touffe d'arbre.

    La Joie courut au milieu du jardin.

    La Tristesse commença à pleurer, car elle ne trouvait pas d'endroit approprié pour se cacher.

    L'Envie accompagna le Triomphe et se cacha près de lui derrière un rocher.

    La Folie continuait de compter tandis que ses amis se cachaient.

    Le Désespoir était désespéré en voyant que la Folie était déjà à 99.

    - CENT ! cria la Folie, je vais commencer à chercher...

    La première à être trouvée fut la Curiosité, car elle n'avait pu s'empêcher de sortir de sa cachette pour voir qui serait le premier découvert.

    En regardant sur le côté, la Folie vit le Doute au-dessus d'une clôture ne sachant pas de quel côté il serait mieux caché.

    Et ainsi de suite, elle découvrit la Joie, la Tristesse, la Timidité...

    Quand ils étaient tous réunis, la Curiosité demanda :

    Où est l'Amour ?

    Personne ne l'avait vu.

    La Folie commença à le chercher.Elle chercha au-dessus d'une montagne, dans les rivières au pied des rochers.

    Mais elle ne trouvait pas l'Amour.

    valloire.JPG

    Cherchant de tous côtés, la Folie vit un rosier, prit un bout de bois et commença à chercher parmi les branches,

    lorsque soudain elle entendit un cri : C'était l'Amour, qui criait parce qu'une épine lui avait crevé un œil.

    La Folie ne savait pas quoi faire. Elle s'excusa, implora l'Amour pour avoir son pardon et alla jusqu'à lui promettre de le suivre pour toujours.

    L'Amour accepta les excuses.

    Aujourd'hui, l'Amour est aveugle et la Folie l'accompagne toujours...

     

    (Auteur inconnu, inspiré d'une fable de la Fontaine, lui-même inspiré par Louise Labé)


     

  • FEU d'ARTIFICE ET HABITANTS

    004.JPG

       Ce soir le feu d’artifice du nouvel an aura bien  lieu place de Brouckère malgré les réserves des pompiers. J’aime les feux d’artifice avec modération… trop violent, trop polluant, trop banal.

       Lors de sa séance du 28 novembre, le Parlement bruxellois a évoqué la question. Le Député-Bourgmestre d’Etterbeek a déclaré : si la Ville a pris la décision d'éliminerle Mont des Arts, pourquoi n'envisage-t-elle pas un autre lieu sur son propre territoire? Par exemple, le Cinquantenaire. Et s'il faut exclure le territoire de la Ville, je rappelle qu'une commune voisine jouxte le Cinquantenaire. De très nombreuses possibilités existent donc. Pourquoi ne pas retenir un site prestigieux qui a déjà vu s'organiser de nombreux spectacles de son et lumière? Au Cinquantenaire, territoire de la Ville, il n'y a pas de problème de sécurité, le site est suffisamment vaste et il n'y a pas d'habitants.

       Pas d’habitants ? Et nous, alors ! S’il est exact que le secteur  statistique du Parc du Cinquantenaire ne comprend pas le moindre habitant, le Député-Bourgmestre oublie qu’aux alentours il y a des riverains tant à Bruxelles… qu’à Etterbeek.

       Pas d’habitants ? Une petite phrase de trop ! Une suggestion irréfléchie. Nous - les Amis du Parc du Cinquantenaire – en avons assez de la surexploitation évènementielle de ce lieu même à l’état de suggestion.

       Bonne année quand même !

     

     

     

  • Souvenir d’Etterbeek

     

     

    006.JPG

    Surprise au bas de la rue des Tongres, le kiosque abandonné est revêtu de photos anciennes du quartier….

    Des passionnés de cartes postales, de vieilles photos et d’histoire d’Etterbeek souhaitent partager leurs passions et favoriser les rencontres. C'est une initiative de Xavier Timmermans, soutenu par Serge Sperling et d'autres amis.

    Rendez-vous le 14 janvier 2015 au coin de la rue des Champs et de la rue des Cultivateurs (dans le local rénové des anciens de l’Athénée d’Etterbeek) de 17h à 20h.

    007.JPG

  • Il est venu, St Nicolas…

     

     

    A plusieurs reprises, St Nicolas a été signalé sur le territoire d’Etterbeek ces dernières heures.

    021.JPG

    Je l’ai personnellement rencontré à la salle du Parc Fontenay.  Les enfants assistaient à un  spectacle d’histoire magique après un bon goûter… quand St Nicolas est arrivé avec  sa crosse dorée. Très aimable, il a parlé avec chacun, autorisé les photos souvenirs et la distribution de cadeaux… par son assistant, animateur de l‘association « Logement et harmonie sociale » (L.H.S) soutenue par la Commune, la Région, le Foyer Etterbeekois, Sorelo, l’Aile, le Projet de Cohésion sociale, le Contrat de sécurité et de Prévention.... Rien que ça !

    Vive St Nicolas !

    L’avez-vous reconnu ? Il a la gouaille du Français et je l'ai connu moins chevelu...

  • Chat y est: à la Chasse, et vous ?

     

    017.JPGComme annoncé (voir Urbi et Fourbi du 23 juin 2014) les dessins du Chat de Philippe Geluck - à l’initiative d’Atrium - ont été inaugurés aujourd’hui chaussée de Wavre/Bd Gén.Jacques.

    La braderie se tient cette fin de semaine  à la Chasse. Une réussite ! La plus grande fresque BD du monde (chacun  connait la modestie du Chat…). Un  humour ravageur. Les éventuels vandales feront juste la preuve de leur incommensurable bêtise.

     

     

    018.JPG

     

     

     

     

     

     

  • Quelle journée !

    C’est donc à pied, comme d’habitude, que j’ai vécu la journée du dimanche sans voiture- du patrimoine- du premier parcours d’artistes d’Etterbeek- du goûter partagé de la rue Braffort… Quelle journée !

    Goûter au soleil et au calme dans la rue, les enfants à vélo… Initiative d’un voisin sympa, réalisation simple et sans soucis, sans subsides, sans chichis, sans bruit. Retrouvailles et connaissances des nouveaux voisins qui le souhaitent.

    Contraste avec les fêtes « officielles » avec échoppes diverses et sonos. Merci les voisins !

     006.JPG

    Etterbeek (échevine de la culture : Colette Njomgang-Fonkeu) avait organisé son premier parcours d’artistes : une centaine de participants.  Impossible de les voir tous… Les danseuses de « Créa Danse » à la recherche de nouveaux locaux, Stefan Radu Poleac qui sera présent à la prochaine foire « Affordable Art Fair » du 6 au 9 février 2015 à Tour et Taxis et un  coup de cœur pour Isabelle Copet, lauréate du Prix Louis Schmidt pour sa belle intégration d’une dentelle dans la fontaine du parc du Cinquantenaire. Pour son courage aussi, car  - son œuvre vandalisée par des imbéciles - elle a dû remonter son installation.

     

    Patrimoine au centre ville : la bibliothèque de la Banque Nationale, 57 rue aux Herbes Potagères. Une belle reconversion pour une ancienne banque (Union du Crédit de Bruxelles). Un havre pour l’étude. Elle abrite aussi une sélection d’œuvres  d’art contemporain appartenant à la B.N. et visible jusqu’au 31 octobre 2014.

    019.JPG

    Sans oublier, au pied de l’escalier une sculpture de Georges Minne : « Entraide ». Tout un programme !

  • Communauté métropolitaine de Bruxelles – horizon lointain

       La Cour constitutionnelle, dans son arrêt n° 73/2014 du 8 mai 2014, publié au Moniteur Belge ce 26 juin, rejette les recours - sous tous les prétextes -  de quelques conseillers communaux des communes flamandes de Lennik, Grimbergen, Kampenhout, Sint-Pieters-Leeuw, Lubbeek, Dilbeek, Keerbergen et par toute la commune d'Overijse et toute  la commune de Steenokkerzeel contre la loi qui permet la création de la « Communauté métropolitaine ».

       Ouf !

      La Communauté métropolitaine est présentée comme « le » point remporté par les  Bruxellois  des partis traditionnels - Écolo compris - lors du vote de la 6ème réforme de l’État qu’il faut aujourd’hui appliquer.

    Petit point : cette Communauté doit naître d’un accord de coopération entre les Régions, elle ne sera qu’un lieu de concertation et encore, non obligatoire… La loi qui ne  crée pas cette Communauté métropolitaine  mais permet de lancer les contacts en vue de sa création a été rapidement attaquée par les flamingants qui encerclent Bruxelles. Heureusement la Cour constitutionnelle a rendu un sage arrêt. Cela suffira-t-il pour établir la confiance ??

    Et pendant ce temps là, Bruxelles répare péniblement ses tunnels et viaducs….

  • Cerveau prêt pour le 21ème siècle ?

     

     Ce  samedi (comme presque tous les samedis) j’achète l’Echo. En prime, avec mon journal, le livre « Modern Minds » de Wouter Van Driessche. En sous -titre : « Votre cerveau est-il prêt à affronter le 21 ème siècle ? ».

     Favorable à la diversité linguistique et intéressée par les nouvelles technologies, je pense «  Why not ? »

    « Damned », le livret reçu est en néerlandais.  J’interroge la marchande de journaux : elle n’a pas reçu un seul exemplaire en français… erreur de distribution ???

     En première ligne de la crise de la presse papier -  surtout francophone- qui touche évidemment  les revendeurs de journaux, elle en a déjà marre de devoir empiler des suppléments encombrants de toutes les sortes et de tous les formats. Ce n’est pas elle qui va réclamer au distributeur.  Je vais donc m’en charger !

    020.JPG

  • TRAM 81 ligne centenaire à Bruxelles

     

     027.JPG

     

       Le n°81 est le plus ancien encore en service.  Les trams ont changé, le tracé très peu depuis 1914. Il reliait la porte de Tervueren à la place Communale de Laeken (Bockstael) par la Chasse, la place Ste Croix (Flagey), la Barrière de St Gilles, la gare du Midi, la Bourse, la gare du Nord et le pont de Laeken (square de Trooz).

    Aujourd’hui, le tram 81 relie  en journée le square Montgomery à l’avenue Marius Renard à Anderlecht.

    Pour fêter dignement cette ligne centenaire, le Musée du Transport Urbain Bruxellois (MTUB) a sorti exceptionnellement ses vieux trams toute la journée, en les insérant dans le trafic normal des trams 81 contemporains. Avec trop peu de publicité, les amateurs étaient pourtant nombreux et bardés d’appareils photos…

    Les vieux trams tiennent très bien la distance, entretenus et conduits avec amour et compétence par les bénévoles du Musée. Regards esbaudis des passants du 1er mai qui semblent heureux de revoir la robe jaune des véhicules !  

    Notons déjà la prochaine festivité exceptionnelle, le lundi 9 juin : retour pour un jour du trolleybus rue Royale, à l’occasion des 50 ans de sa disparition.  

    035.JPG

    039.JPG

     

  • MERCI pour Bruxelles

    005.JPG

    006.JPG

     

    Merci aux ouvriers de la propreté pour le nettoyage du cacatorium de la rue Braffort. Il y avait bien 4 sacs !

    Voir les photos AVANT/APRES

    NB Territoire de Woluwé St Lambert.

  • Musée du Cinquantenaire fermé ce dimanche à 15h !

     Un beau dimanche, le plus beau parking de Bruxelles (anciennement Parc du Cinquantenaire) est rempli de voitures. Sur l’escalier qui mène à l’entrée du Musée on entend des voix…

    - C’est fermé !

    - Pourquoi ?

    - Sécurité !

    024.JPG

    - Pourquoi ?

    - Trop de monde…

    Eh oui, il y  a 3000 personnes à l’intérieur, pourquoi venez-vous tous en même temps, fallait téléphoner avant…

    - Je viens de Charleroi, je viens de Lens…

    - Peu importe C’EST FERMÉ ! Revenez un autre jour, mais demain c’est fermé et mardi c’est fermé plus tôt….

    Il faut beaucoup insister pour comprendre que seule  l’expo « temporaire »  sur Henry Van De Velde est fermée, pas les collections permanentes … Un amateur se glisse, avec son carnet de croquis sous le bras. Un visiteur de musée à l’ancienne manière. Un italien venu d’un pays où la culture à encore un sens même s’  «   il ne se passe plus rien à Rome », dixit Michel Draguet (Conservateur ff du Musée) entendu hier à la radio.

     

    À Bruxelles, des choses se passent … pas bien.

     

    À la décharge du conservateur ff, il faut dire qu’il n’a pas vraiment d’interlocuteur valable. Le musée est fédéral, il a connu  deux ministres en deux ans. En 2014, qui fera de la question des musées un enjeu électoral ?          Aujourd’hui les musées font partie à la fois du tourisme et de la culture. Il ne faut pas que l’un tue l’autre ! Je n’oublie pas le fondement (souvent invisible) de ce qui fait un musée : la recherche.

    027.JPG019.JPG

     

                                                  

     

     

  • Place Jourdan : un cornet de frites empoisonné ?

     

     

    Cela ne fait aucun doute, les frites de chez Antoine, place Jourdan, sont les meilleures de la capitale. Le fait a été reconnu dans le cadre de « Brusselicious 2012 » et la maison Antoine vient de recevoir le prix de

    007.JPG

    la meilleure friterie. Félicitations !

    Problème : le prix – offert par l’Office du tourisme de la Région - est une statue en forme de cornet géant  rempli de jambettes qui ont la frite. Une des statues qui a encombré nos parcs l’année dernière.

    Les huiles de la commune d’Etterbeek l’inaugurent ce soir sur la place Jourdan.

     

    Un cadeau empoisonné quand on sait que l’Office du tourisme (« Visit Brussels »), ne sachant que faire de ses objets promotionnels en a proposé l’achat à la commune qui a refusé…

    Ce cornet a peut être sa place dans un parc d’attraction, pas de manière définitive sur la place Jourdan.

  • rue de Pervyse : dernier troc de livres de la saison

     

     003.JPG

       On sentait les premiers frimas et les tricots remplaçaient les chemises.


    Comme lors de toutes les brocantes sur la commune d’Etterbeek, la section FDF d’Etterbeek offre son service de troc de livres au format de poche.


       Une excellente idée de Monique Hoskens : chacun apporte un ou plusieurs livres et en reprend autant.

    L’occasion d’échanger quelques mots, de discuter littérature .

      Quelle joie d’entendre des jeunes  qui aiment lire et recherchent Victor Higo et Conan Doyle !

     

    Vivement le printemps prochain et le retour des brocantes-rencontres.

  • Excursion à Lavaux-Sainte-Anne et à Annevoie

    Les amis du cours de gym pour seniors se sont inscrits au  « voyage du Bourgmestre » (activité d’une asbl financée par la commune). Une bonne occasion de faire plus ample connaissance et de visiter le pays. Au programme aujourd’hui : le château de Lavaux-Saint-Anne, déjeuner à Maredsous, les Jardins d’Annevoie.

       A Lavaux-Sainte-Anne, superbe château et cadre enchanteur, un buste de Maurice Lemmonier retient mon attention. Clin d’œil « Wallonie-Bruxelles » ? Il s’agit bien de l’homme politique qui a donné son nom au boulevard bruxellois. Il est mort dans ce château en 1930.  Son épouse, née Mineur, a réalisé l’essentiel de la restauration. Chapeau ! 

                                               

    008.JPG

    Maurice Lemmonier                      012.JPG

                                                                                                                   Lavaux-Sainte -Anne

    014.JPG

    Bernadette, Jacqueline,Mercedes,Martine,Françoise ,Simone

     

     

                              031.JPG     030.JPG

     

     

     

    Annevoie 

     

     

     

    Une belle journée ! Merci Eliane, merci Willy et  tous les autres.

  • Sans voiture, mais pas sans arguments…

          Quelle journée ! Par un soleil merveilleux, une ville sans voiture, envahie par les cyclistes…

          L’occasion pour les candidats Fédéralistes- Démocrates-Francophones (FDF) d’Etterbeek de faire valoir leurs arguments au marché de la place Jourdan et d'écouter les récriminations des habitants.

    019.JPG

    Sur la photo : Carlo MENDOLA (3ème)  et Germaine BASILA BALANGA (29ème)

     

     

    016.JPG

    La place Jourdan couverte d'herbe fraiche pour accueillir les piqueniqueurs. L'année dernière, l'herbe a été récupérée pour le réaménagement de la roseraie en pots qui se trouve derrière la maison communale. Qu'en fera -t-on cette année ? Poubelle verte ?

  • L'ART AU GARAGE

     

    006.JPG

     


                         sur la photo: Christian Jacques, FCW, Serge Sperling

    Retour du vernissage de l’expo des céramistes Pascaline Montreuil et Geneviève Hochepied et des pastels de Monique Hoskens. A voir encore samedi 8 septembre toute la journée au « garage » rue des Francs, chez Christian Jacques.

    Anciennes élèves de l’académie d’Etterbeek, fortes personnalités et styles très différents. Les pastels complètent agréablement des céramiques figuratives sombres comme des bronzes pour l'une, formelles et informelles mais lumineuses pour l'autre.  

    Un tout petit lieu plein de charmes !

  • MOBILE HOME: un film à voir

    20140058.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120615_033522.jpg

    Guillaume GROUX et Arthur DUPONT  dans « MOBILE HOME », film de François PIROT

        Depuis mon travail de sociologue dans les camps de la Haute-Meuse (dans les années 70…), j’ai toujours aimé les caravanes et les mobile homes. Depuis, le cinéma belge francophone s’ est emparé du thème avec succès (« Rosetta » vivait dans une caravane).

    Dans un genre tout différent, voici « Mobile Home », portrait d’une génération à l’heure des choix. Partir ou ne pas partir, telle est la question. Quitter les parents pour de bonnes ou de mauvaises raisons ? Réaliser sa vocation pour la musique (de « Coyotte ») ou peser lourdement sur les autres ? Des paysages ardennais à couper le souffle.

    Un très beau film, produit grâce au sytème de  "tax shelter", une des  plus belle réalisations de  Wallonie-Bruxelles depuis longtemps ! À fêter le 27 septembre.